Now Reading
France : les terrasses éphémères des bars autorisées toute l’année à Paris

France : les terrasses éphémères des bars autorisées toute l’année à Paris

Paris - Terrasses éphémères - Autorisées toute l'année - France - Actu

En aucun cas la Ville de Paris laissera ses restaurateur·ice·s et ses patron·ne·s de bars, plus qu’affecté·e·s par la crise sanitaire ! C’est pourquoi elle va leur permettre de garder leurs terrasses « estivales » tout au long de l’année. Peut-être une idée à étudier pour chez nous à Genève ? 

Paris est devenue une véritable terrasse géante à ciel ouvert pour le plus grand plaisir de nos amis parisiens accros de l’apéro. Afin d’aider le secteur, la ville de Paris a décidé de pérenniser les terrasses « éphémères » créées l’an dernier lors de la réouverture des bars et restaurants, en les encadrant dans un nouveau règlement. Une nouvelle qui ravit les un·e·s… et agacent les autres.

Paris - Terrasses éphémères - Autorisées toute l'année - France - Actu
Paris – Terrasses éphémères – Autorisées toute l’année – France – Actu

Une excellente nouvelle

Pour les restaurateur·ice·s et patron·ne·s de bars n’ayant pas la capacité d’accueillir une terrasse, c’est une excellente nouvelle. Les terrasses « éphémères », désormais appelées « estivales », pourront faire leur retour tous les ans, du mois d’avril au mois d’octobre, pour les commerçant·e·s qui en font la demande. Celles et ceux qui n’avaient pas la possibilité d’installer une terrasse pourront le faire sur des places de stationnement libérées à cet effet. 

See Also
Tour de France 2021 - Fin de cavale - Spectatrice à l'origine de la chute - France

Certains problèmes se posent 

Évidemment, les automobilistes et les riverain·e·s sont eux beaucoup moins heureux : plus de 60 000 places de stationnement ont été données aux restaurateur·ice·s et aux piéton·ne·s – de quoi en énerver plus d’un. Les voisin·e·s des bars et restaurants s’inquiètent quant à eux de la nuisance sonore que provoquent les terrasses. Olivia Polski, adjointe à la mairie de Paris, rapporte au Parisien que les « terrasses seront très limitées, très encadrées. Ainsi que très surveillées, par la police municipale, mais aussi par les méduses, ces capteurs sonores que nous multiplierons ». Surveillance, surveillance chérie ! 

Et on comprend leurs inquiétudes, alors qu’une fête géante a eu lieu samedi 12 juin 2021, que les trottoirs et les terrasses sont occupés par des gens en mal d’after, les teufs sauvages se multiplient un peu partout, l’été est là… Ne serait-il pas temps que les boîtes de nuit rouvrent ? 

Scroll To Top